La palette de Roumanie !

tourists


Les sons


 Le caquètement des cigognes des Maramures

Les hurlements des chiens errants dans la campagne en pleine nuit

Le bruit du marteau sur les planches de bois pour appeler à la prière les nones du  Monastère de Sucevita


Les saveurs


L’éclair de feu de la Tuica (alcool local à près de 60°)

Le granuleux de la Mamaliga (sorte de polenta)

Le juteux des fruits du jardin vendus sur le bord de la route

Le boisé des cèpes fraichement cueillis


Les parfums


La douceur envoutante des roseraies des monastères orthodoxes

Les herbes hautes fraichement coupés à la faux

L’odeur de boue tenace d’après l’orage

La fumée acre s’échappant de la locomotive du petit train à vapeur


Les panoramas


Le doux coucher de soleil sur les Maramures depuis le jardin de Babou

Les infinis détails sculptés du Monastère de Iasi

La majestueuse église en bois de Plopis (classée au Patrimoine mondial de l’Unesco) en haut de la colline surplombant une mère et sa fille travaillant au champs

L’envol des pélicans sur la fine lagune coincée entre la mer et les marais à perte de vue du Delta du Danube


Les transports


Les calèches de foin tirées par les chevaux

Les anciennes Dacia

Les bolides de luxe bling  bling qui doublent dans les virages

Le train à vapeur qui serpente dans la montagne à la frontière de l’Ukraine


Les belles rencontres


Ilana, la cuisinère/paysanne, du village de Breb

Stefan, le tenancier de pension, chasseur de loups et éleveur de truites

Mihaïl, le guide ornithologue, président du fan club roumain de Mickael Jackson


Les mots


Bună ziua! (bonjour)

La revedere ! (au revoir)

Mulţumesc ! (merci)

Da ! (oui)

Nu ! (non)

La note de plata vă rog ! (la note s’il vous plait

Noroc ! (santé)

Bine ! (bien)

Franta  (France)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *